Accueil > Nos missions > Accompagner > TerrA Rural / OCAGER

TerrA Rural / OCAGER

Sans agriculteurs, pas d’activité et de développement économique, pas de cadre de vie exceptionnel, pas de véritable avenir pour ce territoire du Lodévois et Larzac !

Le CPIE des Causses Méridionaux et ses membres sont partenaires de la politique de soutien à l’agriculture portée par la Communauté de communes Lodévois et Larzac. Cette politique prend la forme d’un programme d’actions en faveur du maintien et du développement des activités agricoles, pastorales et forestières appelé « TerrA Rural ».

En 2010-2011, un diagnostic a été conduit par le CPIE et ses membres. A la suite, un programme d’actions a été défini en concertation entre les acteurs du territoire. Celui-ci est mis en œuvre sur les années 2013 et 2014. Il comporte 4 axes de travail, répondant ainsi aux enjeux de l’agriculture et la forêt du territoire :

  • Mise en place d’actions foncières et d’une organisation territoriale. L’accès au foncier est pour les agriculteurs essentiel puisqu’il s’agit de leur facteur de production premier mais l’urbanisation crée des pressions importantes qui complique cet accès.
  • Reconquête agricole et pastorale : Tenter de freiner l’apparition des friches, et même de les "reconquérir", en améliorant la mise à disposition des terres des propriétaires vers les agriculteurs
  • Valorisation des espaces forestiers et de leurs productions, en connaissant mieux les potentiels de la ressources et les possibilités d’exploitation et de valorisation sur le territoire.
  • Accès à l’eau pour les agriculteurs et partage de la ressource entre tous les usagers.

    Le projet est mis en œuvre par le CPIE des Causses Méridionaux et ses membres : la Chambre d’agriculture de l’Hérault, l’OIER-SUAMME (« le service Elevage » de la Chambre), le Centre Régional de la Propriété Forestière. Les COFOR (Communes Forestières) interviennent également. La Communauté de communes coordonne et pilote l’ensemble du projet.


    Un guide pour les propriétaires sur les contrats de mise à disposition du foncier agricole

L’agriculture du territoire du Lodévois et Larzac a un poids important dans l’économie locale. Elle représente 7,5% des emplois et 26% des entreprises du territoire. Facteur de production indispensable, le foncier agricole garantit la pérennité des exploitations agricoles. Or, sur le Lodévois et Larzac, jusqu’à un tiers des surfaces agricoles n’est aujourd’hui pas maitrisé de manière durable par ceux qui les exploitent, faute de contrat écrit adapté.

Une démarche spécifique d’information et de sensibilisation est conduite auprès des propriétaires foncier et des agriculteurs. Elle s’inscrit dans le cadre du programme d’actions TerrA Rural en faveur du maintien et du développement des activités agricoles, pastorales et forestières porté par la Communauté de communes Lodévois et Larzac et mené par le CPIE et ses membres.

Pour cela :
-  Une plaquette. Elle présente les avantages à conclure un contrat écrit pour la mise à disposition d’un bien agricole et montre la diversité de ces contrats.
-  Un guide « Foncier ». Il donne des éléments de réponse juridique aux questions que se posent les propriétaires et les agriculteurs sur les contrats de mise à disposition du foncier. Il présente aussi différents types de contrats répondant à leurs besoins.


Pour une meilleure prise en compte de l’agriculture dans les documents d’urbanisme, un guide pour mieux comprendre la question et les moyens d’action à disposition des élus.
Le foncier agricole est l’un des moyens de production indispensable à l’activité agricole. Il est rare et précieux. Avec l’étalement urbain, le foncier est soumis à différentes pressions. Urbanisation, lotissements, aménagements économiques, aménagements publics divers, les besoins de foncier vont croissant et conduise à une concurrence entre un usage pour l’agriculture et pour la construction.
Certes, aujourd’hui, les dynamiques de péri-urbanisation sont moins criantes en Lodévois et Larzac qu’en proximité immédiate de Montpellier ; elles sont néanmoins présentes (périurbanisation de Lodève ; A75). Elles remettent en cause la viabilité et la durabilité des exploitations agricoles. Les agriculteurs ont besoin d’une visibilité à long terme sur le foncier pour pouvoir conduire leur exploitation (investissements, etc.).
Il est donc important que, lorsque les élus locaux réfléchissent à la planification sur leur territoire, ils aient bien en tête les enjeux de l’agriculture sur leur commune.
Le CPIE et ses partenaires (Chambre d’agriculture34 et CC L&L) ont édité le petit guide téléchargeable ci-dessous afin de les aider à mieux prendre en compte les enjeux agricoles dans les documents d’urbanisme et à mieux défendre cette activité économique, vitale pour le territoire.


TerrA Rural est soutenu par : l’ Union Européenne (fonds FEADER), la Région Languedoc-Roussillon, le Département de l’Hérault et la Communauté de communes Lodévois et Larzac.